9 janvier 2018 dounia

Société Nouvelle des Moulins du Maghreb : le doyen des minotiers marocains d’afrique fête son centenaire

COMMUNIQUE DE PRESSE :

Société Nouvelle des Moulins du Maghreb : le doyen des minotiers marocains d’afrique fête son centenaire


Casablanca, le 14 décembre 2017 ;

         

          Véritable fleuron de l’industrie meunière marocaine, la Société Nouvelle des Moulins du Maghreb (SNMM) fêtera en 2018 son centenaire. Retour sur les étapes clés de cette entreprise leader en matière de minoterie et de transformation des produits céréaliers dont la création remonte au 08 janvier 1918.  

 

C’est en 1918 qu’est créée la Société des Moulins du Maghreb, ancêtre de l’actuel Société Nouvelle des Moulins du Maghreb (SNMM) détenue par la famille Alj depuis 1969. Fondée par un groupe français avec un capital initial de 6.500.000 francs, l’entreprise est une filiale des Grands Moulins de Paris dont le siège social se trouve à l’époque sur le prestigieux boulevard Saint Germain à Paris.

 

Premier moulin industriel d’Afrique, l’entreprise a pour mission d’alimenter la Zone Nord du Royaume, réputée être la plus densément peuplée du Royaume. Basés dans la rue de la Garonne, située au beau milieu du quartier prolétaire de Derb El Kabir à Casablanca, les locaux de la SNMM sont le témoin privilégié du boom urbanistique de Casablanca. Désertique en ses débuts, le voisinage des locaux de la SNMM connaît en effet, en l’espace de quelques années, la floraison de quartiers et de zones urbaines composant l’actuel arrondissement d’El Fida.

 

En 1927, la Société des Moulins du Maghreb dont la progression est dopée par le boom agricole que connaît le Maroc, lance sa marque fétiche «Cheval», symbole de fidélité et de noblesse. Cette date marque également la création officielle des Moulins du Maghreb.  En 1969, l’entreprise vit un tournant majeur avec l’entrée en lice d’un groupe marocain, la famille Alj, qui en reprend les manettes et la rebaptise «Société Nouvelles des moulins du Maghreb».  

 

Aujourd’hui et au bout d’un siècle de progression, la SNMM se positionne parmi les plus importantes minoteries à l’échelle continentale. Avec ses moulins opérationnels 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, elle totalise une capacité de production de 6500 quintaux par jour répartis entre ses trois unités:

  • Unité d’une capacité d’écrasement de 1500 quintaux par jour de Blé tendre, destinée uniquement à la fabrication de la farine boulangère et créé en 1981.
  •  Unité d’une capacité d’écrasement de 3000 quintaux par jour de Blé tendre.
  • Unité automatisée d’une capacité d’écrasement de 2000 quintaux par jour de Blé tendre.

Couvrant l’ensemble du territoire national, avec une capacité de livraison dans toutes les régions du pays, la SNMM dispose de sa propre flotte de camions. Mais bien plus qu’à sa constance,  elle doit son succès et sa longévité à sa politique de qualité distinguée à maintes reprises. C’est ainsi que la SNMM a été successivement couronnée par l’obtention de  la certification de la norme ISO 9001 version 2000, ISO 9001 version 2008 & FSSC 22 000 et récemment ISO 9001 version 2015, en plus de l’agrément de l’Office National de Sécurité Sanitaires des produits Alimentaires (ONSSA).

 

Bénéficiant de l’expertise de sa société sœur GROMIC, spécialisée dans l’importation et la commercialisation des céréales depuis 1993, la SNMM produit et commercialise une gamme aussi variée que complète de farines de blé tendre. Sa réputation d’excellence, l’entreprise casablancaise la doit à son engagement indéfectible envers ses clients pour garantir des produits conformes aux normes les plus strictes de qualité et d’hygiène.  Dotée d’un labo équipé selon les normes internationales les plus avancées en matière de contrôle et de mesure, la SNMM accorde une attention soutenue à la conformité et à la stabilité de l’ensemble de ses produits. Autant d’atouts qui lui valent la confiance de ses nombreux clients de référence dont on citera entre autres : MONDELEZ MAROC, MAROC BUNS INDUSTRIE, SAWAMAG (ENDOMI), DELIS (PAUL), ATELIER GOURMAND, ANTOUKI, KFC, REDA FOOD ou encore LE RELAIS DE PARIS…..

La Société Nouvelle des Moulins du Maghreb s’est d’ailleurs vue décerner le Diplôme d’Honneur par le Jury International des Récompenses lors de l’Exposition Coloniale Internationale de Paris. Ce diplôme a été signé des mains du Général Lyautey en 1931 .

Grâce aux Moulins du Maghreb, le groupe a pu aujourd’hui développer sa taille dans le secteur de la minoterie et passer de 650 t/jour à 2000 t/jours par le biais de l’implantation de plusieurs moulins dans la zone de Berrechid, Bouznika et Mèknes dans l’activité de blé tendre et de blé dur.  


Quelques dates clés :

  • 08 Janvier 1918 : Création de la Société des Moulins du Maghreb, ancêtre de la SNMM.
  • 1927 : Création de la marque «Cheval».
  • 1931 : Diplôme d’honneur signée par Lyauté.
  • 1969 : Reprise de l’entreprise par la famille ALJ.
  • 1981 : Mise en place d’une ligne de 1500 quintaux par jour dédiée aux boulangeries.
  • 2000 : Mise à niveau du moulin 2000 quintaux/jour.
  • 2003 : Mise à niveau du moulin 3000 quintaux/jour.
  • 2011 : Mise à niveau du moulin 1500 quintaux/jour.
  • 2015 : Mise à niveau du moulin 2000 quintaux/jour
  • 2015 : Mise à niveau du moulin 3000 quintaux/jour